Menu

Le Collectif - présentation

L'association

Le Collectif de soutien aux sans-papiers de Genève est une association faîtière regroupant une trentaine d'organisations actives dans la défense des migrant-e-s  sans statut légal.

Les différentes instances de l'association sont :

Le comité, qui se réunit une fois par mois et est chargé de prendre les décisions sur les orientations et activités de l'association.

Le bureau, qui se réunion également une fois par mois en alternance au comité, et qui suit les affaires courantes.

L'assemblée générale ordinaire, convoquée une fois par an, chargée de définir les grandes lignes d'actions et de vérifier la bonne tenue des comptes.

Les objectifs du Collectif

Les objectifs du Collectif sont de :

lutter pour des régularisations collectives et la reconnaissance des droits des personnes immigrées sans statut, ainsi que de leur famille ;


défendre les droits des personnes immigrées sant statut face aux discriminations que cette situation entraîne;


promouvoir, stimuler et coordonner toutes les activités ayant pour but la défense et la reconnaissance des droits de ces personnes;


soutenir les personnes immigrées sans statut qui veulent sortir de l'ombre dans leur lutte pour des reconnaissances légales et collectives;


favoriser pour ce faire les formes d'organisation collectives impliquant les personnes immigrées sans statut elles-mêmes.

Domaines d'activités

Le Collectif de soutien aux sans-papiers de Geneve travaille selon trois axes:

- l'information aux personnes sans statut légal,
- la sensibilisation de l'opinion publique et des médias.
- le lobbying politique.

L'information aux personnes sans statut légal est une activité centrale du Collectif et fait l'objet d'une présentation spécifique.

La sensibilisation de l'opinion publique et des médias a comme objectif de modifier l'image souvent négative des migrant-e-s sans-papiers. En effet, face à la puissance financière et démagogique de la propagande xénophobe, il est indispensable de rappeler certaines vérités. Les migrant-e-s sans-papiers sont des personnes qui travaillent, principalement dans le secteur de l'économie domestique, mais aussi dans l'hôtellerie, la restauration, la construction et l'agriculture. Très souvent, elles sont déclarées aux assurances sociales et payent leurs cotisations en conséquence. Leur unique infraction est celle à la loi sur les étrangers, qui rend pratiquement impossible l'obtention d'un permis de travail pour des ressortissants ne faisant pas partie de l'Union Européenne. Ceci alors que notre économie a besoin d'eux.

Le lobbying politique s'exprime à travers nos intervention auprès des autorités locales, municipales et cantonales. Si l'objectif de fond reste celui d'une régularisation collective sur la base de "Un travail=Un permis", de nombreuses améliorations restent possible dans plusieurs domaines, comme l'accès aux assurancs sociales, à la formation post-obligatoire, à la santé etc.